Tigre et kaki et autres contes de Corée

71qJx0ZankLOn retrouvera sans doute ici bien des thèmes récurrents dans la tradition orale de l’Extrême-Orient. Mais on sera frappé par l’originalité de la manière coréenne de traiter ces thèmes. L’ironie et l’humour des fabulistes anonymes de Corée se manifestent quand il s’agit de railler le tigre – et par la même occasion les grands de ce monde. Le roi des animaux est toujours ridiculisé, bafoué et humilié, même par un objet inanimé comme une plaquemine (le «kaki séché»), ou un animé faiblard comme une grand-mère ou un peureux, mais rusé, lièvre.Même si vous cheminez lamentablement sur les voies de la misère, vous pouvez quand même espérer, rien n’est perdu ! Pensez à ce Coréen qui n’avait qu’un demi-grain de riz pour tout patrimoine. Rien que cela, mais aussi beaucoup d’opiniâtreté, un sens profondément enraciné de ses droits et un véritable don de la réclamation. Le «jeune bossu idiot» du conte grimpe en quelques jours les marches de l’ascension sociale, immanquablement, en parvenant à échanger son demi-grain de riz contre un rat, ce rat contre un chat, ce chat contre un âne, cet âne contre un bœuf, épouse la fille du ministre et devient gouverneur de la province. Prenez-en de la graine.

On sent la présence du traducteur qui ne parvient pas à s’affranchir des spécificités de la langue coréenne et laisse un écrit parsemé de parenthèses et de termes en italiques qui compliquent la lecture. La plupart des récits sont parsemés d’onomatopées, dont les coréens raffolent, mais celles-ci ne sont pas mises en valeur malgré leur importance dans un texte fait pour être lu. Pourtant, elles peuvent faire sourire. Le recueil s’adresse à un public averti, et vu le ton cru de certaines histoires, on n’imagine pas tellement les raconter au chevet des enfants. C’est une lecture qui nous fait sourire et même rire, grâce aux anecdotes cocasses et étonnantes que nous y découvrons, auxquelles jamais nous n’aurions pensé. C’est une première découverte de l’imaginaire coréen à travers ses contes qui ne donne qu’une seule envie, continuer à s’y plonger.

2 thoughts on “Tigre et kaki et autres contes de Corée

  1. une mythologie méconnue.

  2. Tu me le filera à l’occasion.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s