Natural city, Min Byeong-cheon

Natural City - Edition simple [Édition Simple]

2080. Deux espèces se partagent désormais le monde : l’homme et des créatures artificielles à son image, les cyborgs. Commando d’une unité d’élite chargée de retirer de la circulation les cyborgs défectueux ou rebelles, R tombe pourtant amoureux de celle qu’il aurait dû éliminer, la belle Ria. Si, sous trois jours, R ne peut greffer la puce mémoire de Ria dans un nouveau corps, celle-ci mourra. Une seule solution pour éviter l’inéluctable : faire appel à Croy, un inquiétant scientifique qui prétend connaître le moyen de prolonger la vie au-delà de ses limites. Mais, dans son ombre, se profile la silhouette de Cyper, un cyborg de combat en quête d’immortalité…

On va pas se mentir, ce n’est pas très bon, même pour les amateurs de sf coréenne. On passera sur le surjeu des acteurs qui en font comme d’habitude des caisses, mais on va plutôt s’attarder sur les fx, en fait plutôt pas mal, tout comme l’histoire, pompée un milliard de fois, mais qui se laisse voir. Pas un mauvais film donc, mais juste pour occuper le temps, le temps que les lasagnes maison cuisent!

One thought on “Natural city, Min Byeong-cheon

  1. yeeesss! moi je surkiffe!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s